Année 1888

/Année 1888
Année 1888 2018-03-25T17:33:57+00:00

Affaires municipales

À Lac Weedon, municipalité nouvellement formée, on rapporte qu’il y a eu manigance pour qu’un « rouge » soit nommé au poste de maire, manigance qu’on a qualifiée de coup d’état. En effet, à la réunion du 16 janvier 1888, les sept citoyens élus au conseil municipal se réunissent pour la première rencontre de l’année et pour nommer le maire. C’est à ce moment que le groupe disqualifie l’un d’entre eux. Les six autres votent pour élire le maire. L’ex-maire Grenon, libéral connu et sortant de charge est de ce nombre. Trois conseillers votent pour sa réélection, le maire sortant votant en sa faveur. Le compte est donc égal. Monsieur Grenon fait connaître son vote prépondérant, se déclarant élu au nom de la loi. Écoeurés de ce tripotage, quelques citoyens se promettent bien d’en appeler de ce tour de force à la cour pour obtenir justice.

Le 6 février suivant, messieurs les conseillers N. Grenon et C. Fontaine ont donné leurs démissions qui furent acceptées à la séance ajournée tenue le 11 février. Un nouvel ajournement est tenu le 13 février, le conseil a nommé conseillers en remplacement des résignataires messieurs Eusèbe Brodeur et T. Lussier. Les citoyens espèrent que ces suites à l’élection de janvier puissent faire régner une nouvelle ère de paix sur notre village. Par la suite, monsieur Eusèbe Brodeur fut unanimement nommé maire en remplacement du résignataire.

À Weedon-Centre, ce 16 janvier 1888, monsieur Charles Tanguay a été unanimement réélu maire de cette nouvelle municipalité. Pour la vingtième fois, il aura à remplir cette charge avec les qualités qu’on lui reconnaît. C’est un « excellent conservateur dévoué à son parti » et considéré comme étant un candidat comme député du comté de Wolfe.

Le monde des affaires

Le milieu dont le conseil municipal espère que des mesures seront prises pour attirer les industriels et les capitalistes sur le territoire de Lac Weedon. On regrette que les entrepreneurs de l’extérieur ne connaissent pas plus les avantages de notre municipalité. Les gens reconnaissent que nous possédons l’un des plus beaux pouvoirs d’eau des Cantons de l’Est. Notre municipalité, traversée par le Québec Central, possède de nombreuses ressources. Des avantages spéciaux pourraient être obtenus du conseil tels que des bonus et exemptions d’impôts.

La santé

Dans le Pionnier, on fait la promotion des médecines douces. En effet, on vante le Castoria. C’est recommandé pour les bébés et les enfants pour leur dentition. Elle semble avoir un effet miraculeux sur la constipation. Elle régularise les intestins, calme les douleurs, guérit la diarrhée et les coliques venteuses, soulage l’état fiévreux, détruit les vers et empêche les convulsions, tranquillise l’enfant et lui donne un sommeil calme et naturel. « Le Castoria est la panacée des enfants, l’ami des mères. Trente-cinq doses, 35 cents.