Année 1893

/Année 1893
Année 1893 2018-03-24T10:18:40+00:00

La vie paroissiale

Aux registres, 103 nouvelles naissances, 17 mariages, 42 sépultures, dont 23 d’adultes y ont été inscrits au cours de l’année 1892.

Le premier janvier 1893, la population de la paroisse St-Janvier de Weedon s’élevait à 1641 âmes, dont 1001 communiants et 640 enfants. La paroisse a subi une importante diminution de 210 personnes, de 137 communiants, de 73 enfants et de 30 familles en moins. C’est considérable.

Il y a 47 familles nouvelles, dont 13 qui sont revenues des États-Unis. 77 autres familles ont quitté notre paroisse dont 49 d’entre elles pour les États-Unis.

La vie municipale

Dans la municipalité du Canton de Weedon, Messieurs Joseph Provencher, Herménégilde Tessier et Alfred Fontaine ont remplacé les conseillers Louis Saintonge, Trefflé Desmarais et Joseph Benoît.

Dans Weedon-Centre, les citoyens ont nommé, pour un deuxième terme d’office, messieurs Léger Giguère et Pierre Després.

À la séance du conseil municipal du Comté de Wolfe tenue au mois de mars, monsieur Eusèbe Brodeur a été réélu préfet de comté pour l’année courante.

Le 14 juin 1893, furent rassemblés à une session générale du Conseil municipal du Comté de Wolfe à Ham-Sud, MM. Eusèbe Brodeur, maire de Lac Weedon; Damase Breault, maire de Weedon; Justinien Benoît, maire de Weedon-Centre; David Bourque, maire de Garthby; Théophile Boulanger, maire de Disraeli; A.O. Bergeron, maire de Wolfestown; Élucippe Desrochers, maire de St-Fortunat; Joseph Lehouillier, maire de Ham-Nord; Hubert Larivée, maire de la partie sud-ouest de Ham; Cléophas Filiau, maire de St-Joseph-de-Ham-Sud et Ovide Dureault, maire de St-Camille, formant quorum du conseil sous la présidence de monsieur Eusèbe Brodeur, préfet.

À cette réunion, il a été proposé d’exprimer l’immense regret de la population causé par le décès de feu E.S. Darche survenu le 27 mai 1893 et que les membres du conseil portent le deuil pendant un mois.

Au mois d’août, monsieur Oscar Lamoureux a été nommé registrateur du comté de Wolfe en remplacement de monsieur E.S. Darche sous la recommandation des principaux justiciables du comté.

Le milieu de la politique provinciale

On laisse entrevoir la visite de l’honorable monsieur Taillon et de plusieurs autres sommités de la politique provinciale dans notre village pour la fin du mois de juin. Plusieurs ministres provinciaux doivent accompagner ce visiteur.

On annonce aussi que l’honorable monsieur McIves, notre député fédéral, monsieur Cleveland et monsieur R.H. Pope de Cookshire seront aussi présents au pique-nique du 29 juin à Weedon.

À St-Camille, nos délégués à la convention libérale conservatrice ont été choisis le 11 juin. Ce sont : Messieurs J.M. Crépeau, Georges Darveau, Adrien Geoffroy, Narcisse Marchand, Ernest Gouin et Thomas Audy.

Ce 29 juin 1893, a vu s’organiser un pique-nique et fête populaire grandiose à Weedon. Sous les auspices de l’Association Libérale-Conservatrice du Comté de Wolfe. Une adresse de bienvenue sera présentée à l’honorable Premier ministre de la Province par les délégués des diverses municipalités du comté. L’honorable Taillon prononcera un discours politique. Plusieurs autres personnages ont été invités à cette fête et y ont pris la parole, spécialement les honorables W.B Ives, E.J. Flynn, G.A. Nantel, L.P. Pelletier, Sénateur Bolduc, Louis Fréchette, M.P. R. H. Pope, M.P. C.C., Cleveland, M.P. et les autres députés des Cantons de l’Est.

Pour faciliter la venue et le transport des gens pour cette fête, le Québec Central a émis des billets aller et retour pour la région. De Sherbrooke à Weedon et les stations intermédiaires, des billets étaient disponibles. De Lévis à Weedon et d’autres stations intermédiaires, de même entre la Beauce et Weedon, des billets pour des départs et des retours ont été prévus même de nuit et de soirée. 25 centres entre Sherbrooke, Québec et la Beauce ont été desservis pour l’organisation de cette fête populaire.

Le milieu d’affaires

Dans le comté de Wolfe, le mérite agricole a été attribué à monsieur Louis Patry de Weedon. Le député provincial, monsieur J.A. Chicoyne, lui a décerné la médaille de bronze et le diplôme de grand mérite lors d’une assemblée publique après la messe du dimanche. Des félicitations lui ont alors été accordées pour ses succès en agriculture.

Lors de l’assemblée du cercle agricole tenue le 29 avril, MM. Rév. P. Brassard est nommé président, Pierre Després, secrétaire-trésorier, Justinien Benoît, Damase Gauthier, Augustin Lagacé, Eusèbe Brodeur, Jean-Baptiste Caron et Louis Patry, tous directeurs.

On apprend par le journal que le pont construit par la compagnie Clark à travers la rivière St-François à Lac Weedon a été condamné par les autorités municipales. Il a été fermé à partir du 25 avril 1893.

Le gouvernement du Canada a confié à Mlle Léa Fontaine, fille de Siméon, l’administration de notre bureau de poste à la suite de son décès. Il avait rempli cette charge pendant une quarantaine d’années.
En septembre, Le Pionnier fait connaître le coût du matériel roulant d’un chemin de fer. En voici la liste et leur coût : un char plateforme coûte 380 $
Un char à charbon à bascule coûte 500 $, un box car coûte 600 $
Un char à bestiaux 550 $, un char à fruits 700 $
Un char réfrigérateur 800 $, un char pour malle et bagage 3 500 $
Un char de seconde classe 4 800 $, un char de première classe 5 500 $
Un char Pullman 15 000 $

Dans le journal Le Sorelois, un correspondant écrit « qu’il y a beaucoup de misères dans
le Montana aux États-Unis. De milliers de personnes sont à rien faire. De nombreuses faillites surviennent dans les états du Far West. « Dites aux Sorelois de demeurer au Canada. » écrit-on.

En 1893, monsieur Louis Bernier possédait un hôtel dans Weedon Station.

Le milieu communautaire

Dans le Pionnier du mois de juin, il est écrit que l’abbé F.V. Charest a fait paraître un livre en 1891 qui fait connaître notre paroisse et son développement. On y apprend qu’en cette année 1893, J.E. Côté qui avait été le premier maire de Weedon occupait la même propriété où Germain Biron, fondateur de Weedon, avait érigé son camp de bois rond. On y lit aussi que la construction du Québec Central a nécessité la démolition de ce camp pour faire place à la voie ferrée.

Décès, maladie et accidents

La paroisse perd un de ses plus respectables citoyens en la personne de monsieur Siméon Fontaine. Fils de Gabriel Fontaine et de Sophie Flibotte qui était parmi les fondateurs de notre paroisse, Siméon était né à St-Hyacinthe où il avait fait de bonnes études malgré sa santé chancelante. Il entreprit la profession d’enseignant à St-Hugues. Puis, entraîné par ce mouvement vers le canton de Weedon, il s’y installa. C’est de lui que la nouvelle paroisse a reçu huit arpents de terre pour l’installation de la nouvelle église, du presbytère et du cimetière de leur nouvelle paroisse. Il s’est marié à Julie Gauthier de qui il a eu 12 enfants. Il a mérité la confiance de ses concitoyens puisqu’il a été, pendant un grand nombre d’années, conseiller, maire, commissaire, juge de paix, etc.

Autres événements

Un jeune québécois se serait introduit dans le magasin de monsieur Napoléon Tanguay. Des montres, bijouteries et autres hardes y ont été enlevées pour un montant de 275 $. Le voyou a été arrêté par deux personnes à la demande de monsieur Tanguay. L’huissier François Brunelle l’a arrêté et mis en lieu sûr chez monsieur Louis Bernier, hôtelier à Weedon Station. Au cours de la nuit du dimanche, il est parvenu à briser ses liens et à se sauver par la fenêtre. Il fut pris dans une forêt à trois milles du village, s’y étant égaré.

Tous les articles volés ayant été retrouvés, l’accusé subira son procès devant le magistrat à Sherbrooke.