Année 1886, janvier à juin

/Année 1886, janvier à juin
Année 1886, janvier à juin 2018-03-30T16:52:57+00:00

Année 1886, janvier à juin

La vie paroissiale

La chorale de la paroisse St-Janvier est dirigée par monsieur Émile Moreau.

L’abbé Brassard est le curé de la paroisse St-Janvier de Weedon. Il organise un pèlerinage à Ste-Anne de Beaupré pour ses paroissiens et ceux d’East Angus, Marbleton, Garthby, Disraeli et Coleraine. Ce voyage est prévu en train. La fanfare locale se joindra aux participants.

Affaires municipales

En janvier 1886, treize propriétés du canton de Weedon, toutes de 50 acres à 200 acres, ont été annoncées comme devant être vendues pour les taxes au bureau du conseil municipal du comté de Wolfe.

Des élections ont été tenues dans la municipalité du Canton de Weedon. Elles ont duré deux jours. Les termes de Charles Tanguay et de Trefflé Desmarais expiraient. Six candidats se faisaient la lutte. Ce sont messieurs Charles Tanguay, Étienne Fortin, J. Smith, Trefflé Desmarais, Magloire Demers et Norbert Lemay. Les deux élus furent Charles Tanguay et J. Smith.

La fanfare « La Société Ste-Cécile de Weedon » est allée « sérénader » monsieur Charles Tanguay lors de sa réélection comme maire. Ce dernier a invité les musiciens à se joindre aux amis pour la soirée.

Un avis public a été annoncé. Demande sera faite à la législature de Québec, à sa prochaine session, pour l’incorporation de la municipalité de village et en municipalité scolaire du canton de Weedon, dans le comté de Wolfe, ci-après décrite savoir : dans le 1er , 2e, 3e, 4e, 5e, rangs du dit canton, depuis et y compris le lot numéro 23 jusqu’à et y compris le lot numéro 28, dans chacun des dits rangs; dans les 6e, 7e, 8e et 9e rang du dit canton de Weedon, depuis et y compris le lot no 19 jusqu’à et y compris le lot no 28, dans chacun des dits rangs. R. Lessard N.P., procureur des requérants, Weedon, 7 janvier 1886.

Le projet d’incorporation de nouvelles municipalités suit son cours. Dès le mois de mars, les habitants de Lake Weedon émettent aussi la même intention. Ce projet comprendrait soixante lots et environ 14 000 acres de terrain. On note que les habitants de trois lots se trouveraient en dehors des limites du village ce qui les priverait de l’école. Dès avril, la demande sera faite à la législature à Québec.

Au mois de juin, il est annoncé que le projet de loi en vue de l’érection de Lake Weedon a passé la dernière délibération sans opposition.

La vie scolaire

Au Séminaire de Sherbrooke, la distribution des prix a eu lieu le 25 juin. Les curés des paroisses concernées et de nombreux dignitaires étaient présents pour l’activité. De Weedon, Alfred Leblanc a remporté le premier prix en mathématique, en physique et en chimie. En plus, il a obtenu une mention importante en instruction religieuse. À son tour, P. Perreault s’est fait remarquer par son application.

Les affaires gouvernementales

Dans les journaux, certaines gens traitent de la pendaison qui a eu lieu le 16 novembre 1885. Après les discours du représentant du gouvernement monsieur W.-B- Ives, de l’Hon. J.-A. Chapleau, du curé de la paroisse, ce fut au tour du médecin de Weedon, Aimé Lacerte de s’exprimer et d’écrire le 5 mai 1886 sur ce sujet.

Dans notre municipalité et la région, une rumeur court que Charles Tanguay, maire de notre canton et préfet de comté de Wolfe, pourrait devenir le candidat tory au niveau provincial. Un autre candidat, Louis Fréchette de St-Hyacinthe pourrait de son côté devenir son adversaire…

Un avis a été donné par le réviseur du comté de Wolfe en vue des élections qui auront lieu prochainement dans la Province du Québec. F.A. Brien, réviseur pour notre territoire électoral, explique une démarche très complexe pour mettre à jour la liste électorale.

Les affaires dans le canton

Une fonderie et une usine pour la fabrication de machines vont s’établir sous la direction d’un monsieur Massé qui a acheté les terrains et a passé les contrats pour le pouvoir d’eau de monsieur Étienne Fortin. Les travaux devraient commencer à la fin d’avril.

À la mi-juin, les bâtiments sont déjà construits. L’installation des machines suivra de près. Deux fabricants de Marieville visitent la localité en vue d’établir une manufacture d’instruments aratoires.

Un vieux colon signait un beau texte paru dans Le Pionnier. Ce texte faisait l’apologie de la Fête des Arbres. Il énumérait les expériences d’un certain monsieur Pope qui faisait la récolte de diverses sortes d’arbres. Ce « vieux colon » encourageait l’oeuvre de la plantation des arbres et du reboisement.

Activités de loisirs et culturelles

La fanfare « Société Ste-Cécile de Weedon » vient d’être créée dans la municipalité de Weedon. Elle est sous la direction de monsieur Émile Moreau. Elle serait la première à être organisée dans le canton de Wolfe. Le député Picard en fut un grand donateur. Ses principaux membres sont : W.P. Tanguay, L.-P. Côté, N.-H. Beaudry, A. Trahan, Victor Côté, A. Beaudry, A. Aubin, J.-B. Beaudoin, A. Moreau, C. Courchesne, etc.

Plusieurs journaux étaient reçus dans la municipalité, ce sont le Cultivateur, le Pionnier et le Progrès de l’Est. En temps d’élections, leurs articles sont grandement lus et critiqués par certains lecteurs.

Décès et accidents

Un employé de la fabrique de tinettes de Weedon, nommé St-Pierre, s’est fait écraser la main dans les machines. Malheureusement, il a fallu lui amputer deux doigts.

En juin, Marie-Françoise Després, épouse de François-Marcel Bernier est décédée à la l’âge de plus de 87 ans. Elle était originaire de Yamaska. Elle était la mère de Louis Bernier, homme d’affaires de Weedon propriétaire de l’hôtel Commercial situé à Weedon Station.