Année 1899

/Année 1899
Année 1899 2018-03-23T07:32:51+00:00

La vie paroissiale

À la fin de l’année 1898, 138 naissances ont été comptabilisées dans la paroisse St-Janvier de Weedon. 20 mariages et 55 services funéraires ont été célébrés dont 15 étaient pour des adultes. La population totale s’élevait à 2230 âmes, dont 1406 communiants, 824 enfants répartis dans 416 familles.

La construction d’une nouvelle église a débuté à la fin de juillet de cette année à Fecteau Mills.

Dimanche 23 juillet, a eu lieu la bénédiction de l’église de St-Adolphe de Dudswell.

Les dames et demoiselles ont organisé une messe des mieux réussie pour la nuit de Noël et pour la messe du jour de la Nativité.

Le choeur était composé de Mme A. Tanguay, organiste et ténor; de Mme L. Cloutier et Mlle Benoît, altos; de Mlles Lapointe, Proulx, et Bouchard, sopranos; des Mlles Tanguay, Bourget, Bernier, institutrices, et Lambert, Proulx, Allard, Bernier et Francoeur. Les solos furent chantés par le docteur Lemieux et le notaire Bourget. L’union musicale qui compte 14 instruments, a aussi contribué à l’éclat de la fête.

La vie municipale

Le 8 mars se tenait l’assemblée régulière du conseil de comté de Wolfe. Monsieur F.X. Fréchette, maire de St-Julien de Wolfestown, a été élu pour la seconde fois préfet du comté. Messieurs Saül Delude, maire de Lac Weedon, et N.P. Tanguay, maire de Weedon-Centre ont été nommés délégués.

Monsieur O.W. Côté a remplacé monsieur Thomas Beaudoin comme conseiller du village de Marbleton.

Le milieu des affaires

Au début de janvier 1899, une explosion d’acétylène a eu lieu au Marbleton Hôtel. Cet appareil d’éclairage y a été complètement détruit en mettant le feu à l’édifice. Monsieur Camille Côté, propriétaire de l’hôtel est venu tout près de se faire tuer. Plusieurs personnes présentes ont été beaucoup défigurées par l’explosion. Grâce à la présence d’esprit des gens qui étaient sur les lieux, il a été possible de sauver l’hôtel en éteignant les flammes grâce à des capots utilisés pour étouffer le feu. Quelques minutes plus tard, on avait perdu espoir d’éteindre les flammes.

Le Progrès rapporte qu’au nord de Weedon sur le Québec Central à Robertsonville et à Leeds, il a encore cinq pieds de neige le 18 avril 1899.

Au début de juillet 1899 à Garthby, un incendie majeur a détruit une grande partie de ce village. On dit que quatre cents personnes sont sans-abri et nombre d’entre elles sont ruinées par ce malheureux incendie. Voici la liste des marchands et propriétaires qui ont subi les plus grosses pertes.
J.H. Dionne, marchand, 25 000 $ Assuré pour 5 000 $;
A.A. Jacques, marchand, 12 000 $ Assuré pour 3 000 $;
Israël Morin, forgeron et voiturier, 15 000 $
Joseph Lapointe, magasin et plusieurs maisons, 10 000 $`
Alfred Bouchard, maison, 3 000 $
W. LaRocque, 1 000 $
Royal Paper Mills co. 1 000 $
Cookshire Mill co. bois 1 000 $
David Grenier 1 000 $
H.Hogue, 2 500 $
C. Tanguay, 1 000 $.
Chemin de fer Québec Central, La gare et 4 wagons;
Banque des Cantons de l’Est,
Deux moulins à pulpe.

Cette liste ne comporte que les principaux propriétaires qui ont subi des pertes lors de ce désastreux incendie.

Au début de juillet, des quêtes ont été faites à l’église St-Janvier de Weedon pour les malheureuses victimes de ce triste événement.

Monsieur Honoré Desjardins en a été l’une des victimes. Il est venu s’installer par la suite à Weedon pour exercer le métier qu’il pratiquait à Garthby, celui de cordonnier.

En ce début d’août, monsieur H. Lemay a perdu dans un incendie sa résidence, sa boutique de forge et sa carrosserie. Seuls le ménage, les machines et les outils ont été sauvés des flammes. Les pertes sont évaluées à 1 500 $. L’origine de l’incendie n’est pas connue.

Le 8 décembre, il est relaté dans le Pionnier que le dimanche 3 décembre vers 6 heures, la foudre est tombée sur la grange de monsieur Jos. Gaudreau et l’a réduite en cendres avec la plus grande partie de son contenu. De grands efforts ont permis de sauver les instruments aratoires qui y étaient entreposés. Aucune assurance ne couvrait ces pertes.

Décès, maladie et accidents

Monsieur William Gendron de Lac Weedon est décédé à l’âge de 60 ans d’une inflammation des intestins suivie d’apoplexie. Natif de St-Grégoire, il aura habité à Worcester, Massachusetts puis à Sherbrooke où il exerçait le métier d’entrepreneur. Il était le gérant de la Lake Weedon Lime Co. Il laissait sa deuxième épouse et trois enfants.

Le 2 novembre, monsieur George Montmigny, parti à la chasse avec un vieillard dénommé Morin, aurait fait partir accidentellement une décharge de son fusil en le déposant par terre. Il fut blessé au bras ce qui lui occasionna la perte de beaucoup de sang. Il fut transporté chez lui puis à l’hôpital Sacré-Coeur de Sherbrooke où des soins appropriés lui ont été prodigués.

Le 25 novembre courant, Adélard Courchêne âgé d’à peine 19 ans et fils de Louis Courchêne forgeron, est allé bûcher dans le bois avec un frère plus âgé. Il s’est fait tuer accidentellement par la chute d’un arbre. Son frère alla demander de l’aide et avertir son père qui était déjà malade à la maison. Ce malheur s’ajoutait à une situation qui s’avérait déjà très difficile pour les deux parents.

Autres événements

Dame Marie Fontaine, demanderesse, du Township de Weedon, épouse de Léon Fontaine carrossier, institue une action en séparation de biens contre son époux Léon Fontaine le défendeur.

Monsieur J. Beaulieu de Weedon a été condamné à payer une amende d’un dollar et les frais ou à 10 jours de prison pour avoir fait la pêche illégalement dans un étang où il y a des truites, propriété du Club de Poisson et de Gibier de Sherbrooke.