Allard, Denise

//Allard, Denise
Allard, Denise 2018-03-25T17:22:59+00:00

Ancêtres de Denise Allard (Lignée paternelle)

  • DENISE ALLARD

  • JOSEPH ALLARD
    25 novembre 1901
    Weedon
    FLORENCE LAPOINTE

  • OVIDE ALLARD
    18 octobre 1864
    Baie-St-Paul
    JULIE SIMARD

  • JOSEPH MARIE ALLARD
    10 janvier 1826
    Baie-St-Paul
    CYRILLE SIMARD

  • JOSEPH MARIE ALLARD
    16 octobre 1804
    Baie-St-Paul
    ANTOINETTE DORVAL

  • ABRAHAM ALLARD
    17 novembre 1778
    Baie-St-Paul
    FÉLICITÉ FORTIN

  • PIERRE JACQUES ALLARD
    8 janvier 1737
    Petite-Rivière-St-François
    MARIE MADELEINE BOUCHARD

  • JACQUES PIERRE ALLARD
    4 mai 1714
    Petite-Rivière-St-François
    HÉLÈNE PERRON

  • PIERRE ALLARD
    22 novembre 1683
    Ste-Anne-de-Beaupré
    ANNE LAVOIE DE LA VOYE

  • PIERRE ALLARD
    Date inconnue
    Ste-Hermine, Poitou, France
    MATHURINE VERDON

Données sur les ancêtres Allard

Madame Denise Allard est née à Weedon. Elle a travaillé au bureau de poste de sa localité et est devenue maître de poste pendant plusieurs années.

L’ancêtre de Mme Allard se nomme Pierre. Il était originaire de Poitou en France et fils de Pierre Alard et de Mathurine Verdon. Après avoir traversé l’Atlantique, Pierre s’est marié à Anne de la Voye, sa première épouse et ancêtre de Denise, à Ste-Anne-de Beaupré en novembre 1683. Après le décès de Anne, Pierre s’est remarié à deux reprises, d’abord avec Marthe de Lugré en novembre 1690 à Ste-Anne-de-Beaupré; puis, à Madeleine Pinel dans la même paroisse en août 1700.

Quitter Québec pour s’établir dans une autre région, voilà une décision importante qu’un de ses fils a prise. En effet, Jacques Pierre s’installe et prend épouse dans Charlevoix à Petite-Rivière-St-François. Les mariages des cinq autres générations qui ont suivi ont eu lieu jusqu’à la fin du XIXe siècle dans Charlevoix, c’est-à-dire dans ce même village pour une autre génération, puis à Baie-St-Paul pour les quatre autres.

Après son mariage à Baie-St-Paul dans Charlevoix, Ovide, grand-père de Denise est allé vivre à Hébertville au Lac-Saint-Jean où naissent ses premiers enfants. En 1895 après quelques années dans cette région puis un passage aux États-Unis, il est venu vivre avec sa famille en pratiquant le métier de forgeron sur la rue St-Janvier coin 7e avenue à Weedon-Centre en Estrie. À son tour en 1908, son fils Joseph prend possession d’une ferme située sur la 2e avenue à l’entrée du village où il construit une grande demeure pour élever sa nombreuse famille. Il y pratique le métier de forgeron comme son père puis celui de cultivateur et de laitier pendant 35 ans.

Pierre Alard n’a pas été le seul portant ce patronyme à venir en Nouvelle-France. Cinq autres Alard ont adopté la Nouvelle-France. C’est François venu de Normandie et marié en 1671 à Jeanne Anguille; puis, Jean Alard, sergent de Noyelles marié à Thérèse Payot à Montréal en 1745; ensuite Simon, venu de Poitou comme Pierre, il s’est marié à Catherine Lacombe en 1705 à Pointe-aux-Trembles. Deux autres Alard, portant le prénom Julien, se sont installés en Nouvelle-France. L’un d’eux, venu du diocèse de Luçon, a marié Marie Deligny en 1677; l’autre Julien Alard était soldat de Carignan dans la compagnie de Saurel, et a épousé Marie Mercier. Il venait de Charente-Maritime en Saintonge.

L’institut des statistiques du Québec classe le nom Allard comme étant la 87e famille la plus nombreuse dans la Province.

Gilles Magnan