Bégin, Jacqueline

//Bégin, Jacqueline
Bégin, Jacqueline 2018-03-25T17:20:11+00:00

Ancêtres de Jacqueline Bégin (Lignée paternelle)

  • JACQUELINE BÉGIN
    15 août 1959
    Lingwick
    ANDRÉ LIVERNOCHE

  • ROMÉO BÉGIN
    30 juillet 1930
    Lingwick
    LÉONIDE BUREAU

  • DÉSIRÉ BÉGIN
    12 janvier 1904
    Ste-Marie de Beauce
    MARIE ANNA PRÉVOST

  • NÉRÉE BÉGIN
    18 juillet 1871
    St-Évariste-de-Forsyth
    HONORINE ROUILLARD

  • PIERRE BÉGIN
    27 juillet 1830
    Lévis
    CHARLOTTE TURGEON

  • JEAN-BAPTISTE BÉGIN
    27 octobre 1788
    Lévis
    CATHERINE HALLE

  • JEAN-BAPTISTE BÉGIN
    18 avril 1764
    Lévis
    MARIE ROSE NOLIN

  • JEAN-BAPTISTE BÉGIN
    23 novembre 1739
    Lévis
    MARIE-LOUISE BOURASSA

  • JEAN-BAPTISTE BÉGIN
    23 avril 1714
    Lévis
    LOUISE CARRIER

  • LOUIS BÉGIN
    15 octobre 1668
    Québec
    MARIE JEANNE DURAND

  • JACQUES BÉGIN
    Date inconnue
    St-Léonard de Honfleur, Normandie, France
    ANNE MELOQUE

Données sur les ancêtres Bégin

Jacqueline Bégin a pratiqué le métier de couturière. Elle s’est impliqué dans plusieurs organismes de sa municipalité tels que le journal L’Éveil du Citoyen et les deux spectacles de la Soirée des Stars qui ont eu lieu deux années consécutives.

Le premier ancêtre Bégin qui a été attiré par la Nouvelle-France s’appelait Louis Bégin. Il était le fils de Jacques Bégin et Anne Meloque qui demeurait en Normandie, France dans la municipalité de St-Léonard-de-Honfleur. Louis a épousé Jeanne Durand à Québec le 15 octobre 1668. Elle provenait de Quimper dans le diocèse de Cornouailles en Bretagne.

D’après les données du dictionnaire Drouin, Louis a été le seul portant le patronyme Bégin à venir s’installer et à créer sa progéniture de ce côté-ci de l’Atlantique.

Après que Louis se soit établi à Québec, les chefs de famille des cinq générations suivantes se sont tous mariés à Lévis. C’est en 1871 que nous verrons Nérée arrière-grand-père de Jacqueline venir prendre épouse à St-Évariste-de-Forsyth et Désiré son grand-père à Ste-Marie-de Beauce.

Finalement, Roméo et Jacqueline s’uniront à leur conjoint et conjointe à Lingwick avant de s’établir à Weedon et d’y exercer leur métier réciproque. Roméo a tenu une quincaillerie pendant plusieurs décennies en plus de faire la comptabilité pour plusieurs commerces et organismes de sa municipalité d’adoption.

Gilles Magnan