Béliveau, Alfred

//Béliveau, Alfred
Béliveau, Alfred 2018-03-25T17:18:47+00:00

Ancêtres de Alfred Béliveau (Lignée paternelle)

  • ALFRED BÉLIVEAU
    11 juillet 1953
    Lingwick
    MONIQUE BÉGIN

  • LOUIS ALBERT BÉLIVEAU
    4 octobre 1933
    Stratford
    DELVINA DUBÉ

  •  ALBERT BÉLIVEAU
    7 janvier 1907
    Stratford
    CLARA ISABEL

  •  LOUIS BÉLIVEAU
    13 avril 1874
    Stratford
    SARA MARCEAU

  • HILAIRE BÉLIVEAU
    17 janvier 1832
    St-Grégoire de Bécancour
    ÉLÉONORE BERNARD

  • DAVID BÉLIVEAU
    14 septembre 1801
    Nicolet
    MARGUERITE BOURG

  • DAVID BÉLIVEAU
    8 janvier 1773
    Bécancour
    MARIE GAUDET

  • JEAN BÉLIVEAU
    23 janvier 1741
    Port-Royal, Acadie
    MARGUERITE MELANÇON

  • ANTOINE BÉLIVEAU
    1672
    Port-Royal, Acadie
    MARIE THÉRIAULT THÉRRIOT

  • JEAN ANTOINE BÉLIVEAU
    1671
    Port-Royal, Acadie
    JEANNE BOURG

  • ANTOINE BÉLIVEAU
    1651
    Port-Royal, Acadie
    ANDRÉE GUION

Données sur les ancêtres Béliveau

Alfred Béliveau est un citoyen de Weedon qui a été échevin à la municipalité de Weedon-Centre pendant quelques années.

Ses origines sont de France; puis de descendance acadienne. En effet, le premier ancêtre Béliveau est venu de France, a traversé en Amérique et s’est marié à Port-Royal en 1651. Les trois autres ancêtres des générations qui ont suivi y ont aussi pris des épouses d’origine acadienne. Puis, Jean Béliveau a été déporté et est venu s’installer dans la région de Bécancour, de même, les deux générations suivantes se sont installées autour de Nicolet. Finalement, Louis, arrière-grand-père d’Alfred s’est marié à Stratford comme son grand-père et son père Alfred. Ce dernier a épousé Monique Bégin à Lingwick pour s’installer finalement à Weedon.

Certaines personnes qui portent ce patronyme l’écrivent Bélliveau. D’après les données de Drouin, aucun autre arrivant portant le nom Béliveau n’est venu en Amérique dans l’ère de la Nouvelle-France.

D’après l’Institut des Statistiques du Québec, le nom de famille Béliveau était le 422e plus utilisé au Québec en 2006.

Gilles Magnan