Blais, Sylvio

Blais, Sylvio 2018-03-17T19:55:16+00:00

Ancêtres de Sylvio Blais (Lignée paternelle)

  • SYLVIO BLAIS
    5 septembre 1957
    Lingwick
    FLEURETTE BOUCHARD

  • ARTHUR BLAIS
    12 juillet 1927
    Lingwick
    LUDIVINE PELCHAT

  • ALYRE BLAIS
    11 juin 1894
    St-Romain
    OCTAVIE LAPIERRE

  • JOSEPH BLAIS
    2 août 1864
    St-Henri de Lévis
    LÉOCADIE POULIOT

  • FRANÇOIS BLAIS
    12 août 1828
    St-Henri de Lévis
    HORTENCE FORTIER

  • LOUIS BLAIS
    24 novembre 1794
    St-Henri de Lévis
    MARIE-ANNE MORIN

  • PIERRE BLAIS
    14 janvier 1765
    St-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud
    ROSALIE FOURNIER

  • AUGUSTIN BLAYE BLAIS
    18 octobre 1734
    St-Jean, Île d’Orléans
    MARIE MADELEINE FORTIER

  • PIERRE BLAYE BLAIS
    9 novembre 1695
    St-François, Île d’Orléans
    FRANÇOISE BEAUDOIN

  • PIERRE BLAIS
    12 octobre 1669
    St-Famille, Île d’Orléans
    ANNE PERREAULT

  • MATHURIN BLAIS
    30 avril 1634
    Niort, Melleran, Deux-Sévres, France
    FRANÇOISE PENIGAUD

  • JACQUES BLAIS
    Date inconnue
    Dame, Angoulême, France
    LOUISE PENIGAUD

Données sur les ancêtres Blais

Né à Lingwick, monsieur Sylvio Blais était installé à Weedon pendant une grande partie de sa vie.

Pierre Blais, le premier ancêtre de sa lignée, a traversé en Amérique pour s’installer dans la région de Québec et se marier à Ste-Famille sur l’Île d’Orléans le 12 octobre 1669 avec Anne Perrault. Il s’est remarié à Élisabeth Royer le 5 juin 1689 à St-Jean, Île d’Orléans. Ses parents, Mathurin et Françoise Pénigaud,.s’étaient mariés à Niort, Deux-Sèvres, France le 16 avril 1634. Jacques Blais et Louise Pénigaud, ses grands-parents, étaient de Dame en Angoulême, France.

Pierre et Augustin, fils et petit-fils de votre ancêtre Blais, ont pris épouse sur l’Île d’Orléans comme votre ancêtre. Ensuite, son arrière-petit-fils, aussi prénommé Pierre, a uni sa destinée à St-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud. Par la suite, Louis, François et Joseph chefs de famille des trois générations suivantes ont vécu à St-Henri de Lévis où ils se sont mariés. Le grand-père de Sylvio, Alyre Blais, est venu s’installer et prendre épouse à St-Romain. Finalement, Arthur et Sylvio ont pris épouse à Lingwick à l’ouest de St-Romain.

Le nom Blais est très répandu au Québec. Il faut reconnaître que Pierre Blais n’a pas été le seul portant ce patronyme à traverser l’Atlantique. En effet, près d’un siècle après lui, quatre autres Blais ont été attirés par le Nouveau Monde. Ce sont en ordre d’arrivée au pays, Gabriel Blais qui a épousé M.-Anne Le Sourd à Montréal en 1741 et en deuxième noce, Josephte Brisson à Montréal en 1755. Il était le fils de Pierre Blais et d’Élisabeth Hurbé de St-Martin-de-Ré, La Rochelle.

François Blais, à son tour, est venu de St-Germain, Bretagne. Il était le fils de Guillaume et Jeanne Ripenelle. Il s’est marié à Félicité Frégeau en 1749 à St-François-du-Sud.

Charles-Paul Blais, fils de Charles-Paul et Anne De la Vernie, est venu de St-Étienne de Villeneuve-les-Béziers, Languedoc pour s’installer et épouser Charlotte Balan en 1760 à Montréal.

Finalement, un dernier Blais, Pierre, comme votre ancêtre, a épousé Angélique Chatigny à Pointe-Claire en 1763. Il était le fils d’Antoine et Anne Connore de St-Pasteur en Guyenne.

Le nom de famille Blais est classé le 49e patronyme le plus fréquent au Québec en 2006 selon l’Institut des Statistiques de la Province.

Gilles Magnan