Bolduc, Raoul

Bolduc, Raoul 2018-03-25T17:19:39+00:00

Ancêtres de Raoul Bolduc (Lignée paternelle)

  • RAOUL BOLDUC
    21 août 1937
    St-Gérard
    JULIETTE SAMSON

  • LÉON BOLDUC
    6 octobre 1913
    St-Martin de Beauce
    SARA POULIN

  • ROMAIN BOLDUC
    17 juin 1889
    St-Odilon-de-Cranbourne
    MARIE CLOUTIER

  • DAMAS BOLDUC
    7 octobre 1851
    Beauceville
    EUPHROSINE LOUBIER

  • THOMAS BOLDUC
    11 août 1818
    Beauceville
    MARIE-ANNE PROULX

  • IGNACE BOLDUC
    3 août 1786
    St-Joachim de Montmorency
    CATHERINE PÉPIN LACHANCE

  • JEAN BOLDUC
    1 avril 1750
    St-Joachim de Montmorency
    MARIE-LOUISE QUIRION

  • ZACHARIE BOLDUC
    23 août 1728
    St-Joachim de Montmorency
    JEANNINE MEUNIER

  • RENÉ BOLDUC
    8 février 1700
    St-Joachim de Montmorency
    MARIE ANNE GRAVEL

  • LOUIS BOLDUC, soldat de Carignan
    20 août 1668
    Québec
    ÉLISABETH HUBERT

  • PIERRE BOLDUC, soldat de Carignan
    Date inconnue
    Lieu inconnu
    GILLETTE PIJART

Données sur les ancêtres Bolduc

Raoul Bolduc a été actif à Weedon comme homme d’affaires averti. Il possédait un magasin de vêtements et plusieurs logements à louer.

Le premier ancêtre Bolduc qui s’établi en Nouvelle-France venait de St-Benoît de Paris, Île-de-France, France. Il s’appelait Louis. Fils de Pierre et Gilette Pijart, il s’est marié à Élisabeth Hubert à Québec le 20 août 1668. Il faisait partie des soldats de Carignan, de la compagnie de Grand’Fontaine. Il a pratiqué le métier de maître-apothicaire.

À certaines occasions, son nom a été écrit Boulduc et Bolduque. D’après le dictionnaire Drouin, Louis a été le seul portant le patronyme de Bolduc à traverser l’Atlantique et à venir établir sa descendance en Nouvelle-France. Donc, tous les Bolduc répandus en Amérique du Nord descendent de cet unique ancêtre, Louis Bolduc.

Louis s’est d’abord installé à Québec. Son fils René, son petit-fils Zacharie, son arrière-petit-fils Jean et son arrière-arrière-petit-fils Ignace ont tous pris épouse à St-Joachim de Montmorency.

C’est en 1818 que nous retrouvons à Beauceville le mariage de Thomas puis les chefs des trois générations suivantes aussi dans la région de la Beauce, c’est-à-dire Damas à Beauceville, Romain à St-Odilon de Cranbourne et Léon à St-Martin de Beauce. Finalement, comme plusieurs membres de sa famille et de nombreux Beaucerons, Raoul vient s’établir dans la région de Weedon, se marier et bâtir sa famille.

En 2006, l’Institut des Statistiques du Québec classait le nom de famille Bolduc comme étant le 63e patronyme le plus fréquent dans la Province.

Gilles Magnan