Bouchard, Alphée

//Bouchard, Alphée
Bouchard, Alphée 2018-03-25T17:19:31+00:00

Ancêtres de Alphée Bouchard (Lignée paternelle)

  • ALPHÉE BOUCHARD
    23 août 1952
    Weedon
    DOLORÈS PHANEUF

  • VICTOR BOUCHARD
    17 septembre 1917
    Lennoxville
    ÉMILIENNE GAGNÉ

  • PIERRE BOUCHARD
    8 mai 1894
    Garthby
    AZYLDA LEMAY

  • PIERRE BOUCHARD
    2 février 1875
    St-Charles-de-Bellechasse
    HERMINE PICARD

  • LOUIS BOUCHARD
    8 octobre 1804
    St-Gervais-de-Bellechasse
    MARGUERITE LABRECQUE

  • LOUIS BOUCHARD
    3 mars 1788
    St-Charles-de-Bellechasse
    MARGUERITE LACASSE

  • RENÉ BOUCHARD
    5 novembre 1753
    Port-LaJoie, île St-Jean (Î.-P.-É.)
    MARIE CYR

  • RENÉ BOUCHARD
    1 novembre 1721
    Mairie de Longué, France
    URBAINE SAULAIS

  • JEAN BOUCHARD
    1er juillet 1681
    Mairie de Longué
    JEANNE BLOUDEAU

  • SIMON BOUCHARD
    9 juin 1651
    Vivy, France
    MAGDELEINE BONNEAU

Données sur les ancêtres Bouchard

Monsieur Alphée Bouchard s’est impliqué dans plusieurs organismes à Weedon. Après avoir occupé le poste d’échevin dans Weedon-Centre, cette même municipalité s’est réservé les services de ce grand travailleur d’abord comme employé puis directeur des travaux municipaux et ce, pendant de nombreuses années.

Son ancêtre René Bouchard devient l’époux d’Urbaine Saulais à la Mairie de Longué en France le 1er novembre 1721.

Leur fils René s’est marié à son tour en novembre 1753 à Port-Lajoie sur l’île St-Jean, aujourd’hui l’Île-du-Prince-Édouard. C’est deux années plus tard que la déportation des Acadiens a lieu. En a-t-il été une victime? C’est à vérifier. Car, nous retrouvons les mariages des trois générations suivantes dans Bellechasse, à St-Charles et St-Gervais de Bellechasse.

Finalement, Pierre, Victor et Alphée prennent épouse dans les Cantons de l’Est à Garthby, à Lennoxville et Weedon respectivement.

René n’a pas été le seul Bouchard à traverser l’Atlantique pour venir en Nouvelle-France. En effet, Michel Bouchard se marie à deux reprises d’abord à Château-Richer avec Marie Trotinne et à Québec avec Madeleine de la Porte. Il est dit qu’il a été un « héros de Rivière-Ouelle » tout comme plusieurs de ses fils.

Claude Bouchard et Étienne sont venus de Paris et ont pratiqué le métier de chirurgien au Québec. Un autre Claude Bouchard, venu du Maine en France, était tailleur de métier. Guillaume Bouchard est venu de Picardie et s’est installé à Montréal. Nicolas-Philibert, canonnier de la Cie de Raymond, venait de Paris. Pierre Bouchard venait de Saintonge, France et René, breton d’origine, s’est installé à Montréal. Donc, neuf premiers arrivants au Québec portant le patronyme Bouchard se sont installés au Québec entre 1651 et 1767.

Le patronyme est très répandu au Québec. L’Institut des Statistiques de la Province classait le nom de famille Bouchard le 5e plus utilisé au Québec en 2006.

Gilles Magnan