Delude, Albert

//Delude, Albert
Delude, Albert 2018-03-25T14:06:49+00:00

Ancêtres de Albert Delude (Lignée paternelle)

  • ALBERT DELUDE
    31 août 1953
    Weedon
    CLÉMENCE CARON

  • PAUL DELUDE
    19 avril 1921
    Stratford
    VICTORIA DOLBEC

  • SAÜL DELUDE
    19 février 1884
    Weedon
    MARIE BÉRARD

  • JEAN-BAPTISTE DELUDE
    23 novembre 1864
    St-Hyacinthe
    FLAVIE ALLARD

  • JOSEPH HUET DELUDE
    7 février 1814
    St-Hyacinthe
    MARIE DAUDELIN

  • JOSEPH HUET DELUDE
    11 juin 1787
    St-Denis-sur-Richelieu
    MADELEINE GOYER

  • JOSEPH HUET
    17 octobre 1763
    Boucherville
    EXUPÈRE LOISEAU

  • MARIEN HUET
    4 août 1726
    Boucherville
    FRANCINE BÉNARD

  • JOSEPH HUET DULUDE
    27 novembre 1679
    Montréal
    CATHERINE CHICOT

  • MICHEL HUETLUDE
    Date inconnue
    Anjou, France
    JEANNE JACQUELIN

Données sur les ancêtres Huet, Dulude et Delude

Albert Delude est devenu un agriculteur important dans la région de Weedon. De plus, il a occupé des postes dans différents organismes de ce territoire.

Albert a comme ancêtre un dénommé Joseph Huet qui a quitté Lude dans Anjou, France où ses parents, Michel Huet et Jeanne Jacquelin vivaient. Le 27 novembre 1679, il a épousé Catherine Chicot à Montréal. Il était dit Dulude à cause de sa provenance en France. Plusieurs décennies plus tard, d’autres Huet sont venus de France sans adopter ce surnom qui fut adopté seulement par les descendants de Michel.

Installés dans la région montréalaise comme leur père, son fils Marien et son petit-fils ont pris épouse à Boucherville. Puis, les trois autres générations qui ont suivi, Joseph, Joseph fils et Jean-Baptiste se sont mariés en Montérégie à St-Denis-sur-Richelieu et à St-Hyacinthe. Ce dernier au cours des années 1850 est venu s’établir à Weedon où son fils Saül, son petit-fils Paul et Albert se sont établis après s’être mariés, à tour de rôle, dans la région de Weedon. Ce dernier transfert de région par Jean-Baptiste et ses deux soeurs a provoqué définitivement le changement de leur patronyme de Dulude à Delude.

Le nom Huet a été apporté de la France par quatre autres ancêtres qui ne provenaient pas de Lude, France. C’est pourquoi leurs descendances ont gardé leur nom d’origine Huet. Dès novembre 1689, Denis Huet s’est marié à Anne Dupont à Batiscan. Il était le fils de Maurice Huet et Louise Richer de St-Denis, diocèse de Chartres, Orléanais, France.

Un deuxième Huet, Marin dit Beaufleuron, s’est marié à Québec avec Louise Vandet en janvier 1730. Marin était le fils de Marin et d’Anne St-Jardin de Soizé, diocèse de Chartres, Orléanais, France.

Un troisième Huet, Julien, s’est marié à Deschambault en novembre 1737 à Dorothée de Leugré. Ce dernier était le fils de Rou Huet et Guilmette Lagroguée de St-Martin-des-prés, St-Malo, Bretagne, France.

Un quatrième Huet, Pierre-François soldat, a pris Josephte Delestre-Haguenier comme épouse à Montréal en avril 1759. Ce militaire était le fils de François Huet et Suzanne Simon de Ste-Suzanne du diocèse de Mans dans le Maine, France.

D’après l’Institut des Statistiques du Québec, le patronyme Dulude était le 831e nom de famille le plus utilisé dans la Province en 2006.

Gilles Magnan