Biron, Germain

//Biron, Germain
Biron, Germain 2018-03-25T17:23:18+00:00

Ancêtres de Germain Biron (Lignée paternelle)

  • MARIE-CLAIRE BIRON
    4 septembre 1919
    Weedon
    JOSEPH ALCIDE BINETTE

  • JOSEPH BIRON
    13 août 1885
    Weedon
    LÉA LEMAY

  • JOSEPH BIRON
    27 juin 1849
    Sherbrooke
    MARIE FONTAINE

  • GERMAIN BIRON
    15 janvier 1816
    St-Thomas de Pierreville
    ÉLISABETH BOISVERT

  • GABRIEL BIRON
    15 février 1779
    St-Louis de Lotbinière
    PÉLAGIE GORON

  • FRANÇOIS BIRON
    12 février 1753
    Ste-Croix de Lotbinière
    AGATHE GAUTHIER

  • FRANÇOIS BIRON
    3 février 1728
    Ste-Croix de Lotbinière
    JEANNE ROGNON

  • FRANÇOIS BIRON
    20 octobre 1691
    Neuville
    MARGUERITE DAVAUX

  • PIERRE BIRON
    19 décembre 1662
    Québec
    JEANNE POIREAU

  • JEAN BIRON
    Date inconnue
    Ste-Hermine, Poitou, France
    MARIE RATÉ

Données sur les ancêtres Biron

Voici la lignée de Marie-Claire Biron Binette et de Germain Biron, son aïeule. Il ne reste plus de Biron descendant du fondateur dans la région de Weedon. Elle est née et a vécu son enfance à Weedon. Sa fille, Huguette Binette, est revenue dans ce village passer ses dernières années de sa vie à la suite d’un deuxième mariage.

Germain Biron a grandement mérité le titre de fondateur de Weedon puisqu’en 1841, il fut le premier à s’y établir définitivement. Accompagné de son épouse, Élisabeth Boisvert et de ses enfants, il est demeuré pendant six ans seul à défricher ce nouveau territoire à coloniser avant que d’autres familles le rejoignent. Il a installé autour de lui tous ses enfants, Moïse, Marie, Joseph, George, Raphaël, Onésime, Louis, Scholastique et Mathilde.

Même si actuellement, aucun descendant résidant à Weedon n’a gardé son patronyme, sa fille, Marie mariée avec Abraham Bourque, lui a assuré une descendance nombreuse qui porte le patronyme à Weedon.

Pierre, l’ancêtre de Germain, quitte St-Hermine, Poitou pour s’installer en Nouvelle-France où il exerce le métier d’huissier. Il est le fils de Jean Biron et de Marie Raté. En 1662 à Québec, il prend pour épouse Jeanne Poireau, elle aussi, originaire de Poitou, du village de St-Nicolas de Brem.

À partir du 17e siècle, les familles successives s’installent d’abord à Québec et Neuville puis pendant plusieurs générations dans la région de Lotbinière. Ensuite au début des années 1800, elles vont vers la région de Baie-du-Febvre. Puis, elles choisiront la région de Sherbrooke où les terres deviennent disponibles. Finalement pendant plusieurs décennies, la région de Weedon verra s’installer plusieurs générations de la descendance de Germain.

Pierre, l’ancêtre de Germain, n’est pas le seul Biron qui est venu de France et qui a une descendance en Nouvelle-France. Un autre Pierre Biron, fils de Jean-François et Marie Rebotteau, est venu de Paillé, en Saintonge. Il s’est marié à Jeanne Dumouchel à Trois-Rivières en 1686. Cet autre Biron arrivant de France était soldat.

D’après l’Institut des Statistiques du Québec, le nom de famille Biron est classé le 836e nom le plus utilisé dans la Province en 2006.

Gilles Magnan