Giguère, Marc

//Giguère, Marc
Giguère, Marc 2018-03-25T14:05:55+00:00

Ancêtres de Marc Giguère (Lignée paternelle)

  • MARC GIGUÈRE
    9 octobre 1954
    Weedon
    ALICE MERCIER

  • JOSEPH GIGUÈRE
    23 novembre 1914
    Weedon
    AURÉLIE BRUNELLE

  • LÉGER GIGUÈRE
    17 juin 1878
    Weedon
    ROSALIE MAGNAN

  • RICHARD GIGUÈRE
    27 juillet 1847
    St-Joseph de Beauce
    HERMINE BISSON

  • IGNACE GIGUÈRE
    3 octobre 1803
    St-Joseph de Beauce
    MARGUERITE CLICHE

  • CLAUDE GIGUÈRE
    24 janvier 1770
    Ste-Anne-de-Beaupré
    JUDITH GUIMOND

  • CHRÉTIEN GIGUÈRE
    24 novembre 1732
    Ste-Anne-de-Beaupré
    DOROTHÉE RACINE

  • JOSEPH GIGUÈRE
    11 novembre 1698
    Ste-Anne-de-Beaupré
    ANGÉLIQUE MERCIER

  • ROBERT GIGUÈRE
    2 juillet 1652
    Québec
    AYMÉE MIVILLE

  • JEAN GIGUÈRE
    Date inconnue
    Tourouvre, Perche, France
    MICHÈLE JORNEL

Données sur les ancêtres Giguère

Monsieur Marc Giguère est un homme impliqué dans son milieu. Homme de la terre, il a oeuvré dans le domaine forestier et comme producteur de bovins. Échevin et maire de Weedon-Centre pendant plusieurs années, il s’est dévoué dans plusieurs autres organismes de la région, entre autres à la Caisse populaire et au syndicat des producteurs de bois.

Les familles Giguère d’aujourd’hui proviennent toutes de Robert Giguère venu d’outre-mer puisqu’il est le seul portant ce patronyme à s’établir au Québec. Il était le fils de Jean Giguère et de Michèle Jornel qui vivait à Tourouvre en Perche. Il a traversé l’Atlantique pour être compté parmi les premiers colons à s’établir à Québec en Nouvelle-France. Son nom n’apparaissait plus dans les recensements de Tourouvre dès 1644. Le 21 février 1651, il a reçu une concession d’une terre sur la Côte Ste-Anne au lieu appelé Petit Cap. Le 2 juillet 1652, il a pris comme épouse Aymée Miville fille dont le père était d’origine suisse. Il a donné un terrain pour la construction de la première église de Ste-Anne-de-Beaupré. C’est ainsi qu’il a été désigné comme un des fondateurs de cette localité. La fondation Robert Giguère a érigé une inscription de l’ancêtre tout près de la Côte Ste-Anne.

Robert et Aymée ont eu une nombreuse famille, 13 enfants dont 7 fils parmi lesquels 4 eurent à leur tour une belle descendance. Le patriarche Robert Giguère décéda à l’âge de 93 ans en août 1709.

C’est aussi dans la région de Ste-Anne-de-Beaupré que les trois générations suivantes se sont installées et mariées. Ensuite au début des années 1800, deux autres ancêtres ont pris épouse à St-Joseph de Beauce. Finalement, trois autres générations, dont Marc, iront prendre racine dans l’Estrie à Weedon. Luc, fils de Marc, continue l’exploitation de la ferme ancestrale de Weedon.

D’après l’Institut des Statistiques du Québec, le nom de famille Giguère est le 126e patronyme le plus utilisé dans la Province en 2006.

Gilles Magnan