Mercier Adélard

//Mercier Adélard
Mercier Adélard 2018-03-15T08:04:58+00:00

Ancêtres de Adélard Mercier (Lignée paternelle)

  • ADÉLARD MERCIER
    15 août 1953
    Weedon
    RAYMONDE LUSSIER

  • OCTAVE MERCIER
    13 juillet 1915
    St-Pierre-de-Broughton
    ROSE-ANNA GRONDIN

  • OCTAVE MERCIER
    23 septembre 1889
    St-Pierre-de-Broughton
    ALPHONSINE ROSEBERRY

  • PIERRE MERCIER
    27 janvier 1862
    St-Isidore, Dorchester
    ADÈLE DUBREUIL

  • LOUIS MERCIER
    28 janvier 1834
    Ste-Marie de Beauce
    MARIE-ANNE GAGNÉ BELLAVANCE

  • LOUIS MERCIER
    6 août 1810
    St-Henri de Lévis
    ROSE GAGNON

  • JULIEN MERCIER
    30 janvier 1755
    Contrat notaire Rousselot, Bellechasse
    MARTHE ROY

  • JULIEN MERCIER
    30 mai 1718
    St-Anne-de-Beaupré
    AGNÈS MEUNIER

  • JEAN MERCIER
    25 février 1691
    St-Anne-de-Beaupré
    BARBE MONTMIGNY

  • JULIEN MERCIER
    18 janvier 1654
    Québec
    MARIE POULIN

  • FRANÇOIS MERCIER
    20 novembre 1605
    Mortagne, Orne, France
    ROBERTE CORNILLEAU

  • MARIN MERCIER
    9 décembre 1571
    Grand Pré, Tourouvre, Orne, France
    JEANNE BRISSON

  • JEHAN MERCIER
    Date inconnue
    France
    THIENETTE BLOND

Données sur les ancêtres Mercier

Adélard Mercier a pris épouse à Weedon et y a distribué le courrier pendant de nombreuses années.

Julien, son ancêtre, était originaire de Mortagne en France. Il est venu s’établir en Nouvelle-France où il a épousé Marie Poulin dans la ville de Québec en 1654.

Réussite assez exceptionnelle, nous avons pu découvrir les noms des parents, des grands-parents et des arrière-grands-parents ce cet ancêtre venu de France, en plus des dates et lieux de mariage des parents et grands-parents de ce Julien.

Après l’arrivée de Julien à Québec, plusieurs générations ont demeuré dans la région immédiate de Québec, St-Anne de Beaupré et Lévis; puis les suivantes se sont établies dans la Beauce, Ste-Marie, St-Isidore et St-Pierre de Broughton; finalement, Octave, père d’Adélard est venu s’établir à Weedon.

Julien Mercier n’est pas le seul portant ce patronyme à avoir assuré une descendance en Nouvelle-France. Onze autres Mercier arrivés de France ont été dénombrés dont 5 d’entre eux avaient comme prénom Pierre; deux d’entre eux étaient prénommés Charles et les autres c’était Antoine, Joseph, Louis et Martin Mercier.

L’association des Mercier de l’Amérique du Nord a déjà vu le jour. Les Mercier font partie des familles souches du Québec. D’après l’Institut des Statistiques du Québec, le nom de famille Mercier est classé le 62e patronyme le plus utilisé dans la Province.

Gilles Magnan