Lachance, Rosaire

//Lachance, Rosaire
Lachance, Rosaire 2018-03-25T13:45:45+00:00

Ancêtres de Rosaire Lachance (Lignée paternelle)

  • ROSAIRE ROSARIO LACHANCE
    25 juin 1955
    Weedon
    LUCILLE MARCOUX

  • AUGUSTIN LACHANCE
    3 janvier 1927
    St-Laurent, Île d’Orléans
    GERMAINE DUMAS

  • LIGUORI PÉPIN LACHANCE
    3 juillet 1879
    St-Antoine-de-l’Île-aux-Grues
    HÉLÈNE LAPIERRE

  • GABRIEL PÉPIN LACHANCE
    7 janvier 1846
    St-Antoine-de-l’Île-aux-Grues
    EDESSE BOULET

  • MICHEL PÉPIN LACHANCE
    1 mars 1813
    St-François, Île d’Orléans
    JOSEPHTE DROUIN

  • MICHEL OLIVIER PÉPIN
    24 octobre 1785
    St-Laurent, Île d’Orléans
    AGATHE ROUSSEAU

  • GERVAIS PÉPIN
    20 octobre 1743
    Contrat Notaire Fortier, Montmorency
    ANGÉLIQUE BLOUIN

  • JEAN PÉPIN
    30 octobre 1703
    St-Jean, Île d’Orléans
    MADELEINE FONTAINE

  • ANTOINE PÉPIN
    24 novembre 1659
    Québec
    MARIE TETU TESTU

  • ANDRÉ PÉPIN
    Date inconnue
    Normandie, France
    JEANNE CHEVALIER

Données sur les ancêtres Pépin Lachance

Rosaire Lachance est un citoyen bien connu dans la région de Weedon. Il est le seul de sa famille à s’y être installé alors qu’il était jeune.

Antoine Pépin, l’ancêtre de Rosaire Lachance venait de Hâvre, en Normandie, France. Ses parents s’appelaient André Pépin et Jeanne Chevalier. Nouvellement arrivé en Nouvelle-France, votre ancêtre Antoine s’est marié à Québec le 24 novembre 1659 à Marie Tetu ou Testu. Cette dernière était originaire de La Rochelle, Aunis, en France et fille de Jean et Louise Talonneau.

Le patronyme Lachance a apparu chez certains descendants Pépin dès les premières décennies après l’arrivée d’Antoine. Certains l’ont adopté comme patronyme principal et d’autres ont gardé Pépin. Chez les ancêtres de Rosaire, le nom Lachance est devenu permanent à la cinquième génération.

Antoine s’est marié à Québec. Puis, les descendants des sept générations suivantes ont tous pris épouse sur l’Île d’Orléans excepté le grand-père et l’arrière-grand-père de Rosaire qui ont célébré leur mariage sur l’Île-aux-Grues. Le septième et dernier à prendre épouse sur l’Île d’Orléans fut Augustin, père de Rosaire qui alla s’installer avec sa famille en Abitibi. Rosaire a quitté cette région pour venir s’installer à Weedon, a épousé Lucille Marcoux et y a élevé sa famille. Il a pratiqué le métier de mineur puis celui de mécanicien d’entretien.

Antoine n’est pas le seul Pépin à avoir traversé l’Atlantique à partir de la France. En effet, dès 1645, Guillaume Pépin surnommé Tranchemontagne s’est marié à Jeanne Méchin en Nouvelle-France. La place précise n’est pas connue. Fils de Pierre Pépin et Françoise Prieur, il provenait de St-Laurent-de-la-Barrière dans le diocèse de Saintes, Saintonge, France.

En novembre 1676, Robert Pépin s’est marié à Marie Crête à Québec. Fils de Jean Pépin et de Jeanne Dumont, il était originaire de Grisy dans le diocèse de Sées, en Normandie, France. Il pratiquait le métier de couvreur.

De nombreuses décennies plus tard, deux autres Pépin sont dénombrés dans le dictionnaire Drouin. D’abord, René-Hypolite Pépin qui s’est marié à Madeleine Corbeil en janvier 1757 à Québec. Il était lieutenant colonel du 1er bataillon de milice. Puis en février 1758, Antoine-Philippe Pépin s’est marié à Agathe Emery à St-Ours. Ce dernier s’est fait connaître comme soldat de Guyenne.

Les lignées de ces trois derniers ancêtres Pépin n’ont pas adopté le patronyme Lachance contrairement à plusieurs descendants d’Antoine Pépin, l’ancêtre de Rosaire.

Le nom de famille Lachance est le 47e patronyme le plus utilisé au Québec en 2006 selon l’Institut des Statistiques de la Province.

Gilles Magnan