Lussier, Doris

//Lussier, Doris
Lussier, Doris 2018-03-15T07:21:51+00:00

Ancêtres de Doris Lussier (Lignée paternelle)

  • DORIS LUSSIER
    22 août 1944
    Québec
    ALICE GAGNON

  • DONAT LUSSIER
    7 mai 1917
    Fontainebleau
    ROSE PICARD

  • PROSPER LUSSIER
    29 septembre 1891
    Weedon
    MARIE GALIPEAU

  • ANTOINE LUSSIER
    9 janvier 1854
    Ste-Rosalie
    LOUISE VERTEFEUILLE

  • JOSEPH LUSSIER
    5 février 1805
    St-Hyacinthe
    MARGUERITE MAROTTE LABONTÉ

  • CHRISTOPHE LUSSIER
    9 octobre 1797
    St-Hyacinthe
    MARIE MONIQUE DOLBEC

  • JEAN-BAPTISTE LUSSIER
    11 février 1772
    Yamaska
    MARIE CATHERINE FONTAINE

  • CHRISTOPHE LUSSIER
    8 janvier 1731
    Verchères
    ÉLISABETH GUYON

  • CHRISTOPHE LUSSIER
    12 novembre 1696
    Varennes
    CATHERINE GAUTHIER

  • JACQUES LUSSIER
    12 octobre 1671
    Québec
    CATHERINE CLÉRICE

  • JACQUES LUSSIER
    25 juillet 1646
    St-Eustache, Paris, France
    MARGUERITE DARMINE

  • PIERRE L’HUSSIER
    1 janvier 1625
    St-Nicolas-des-champs de Paris, France
    SYPHORINNE TALLON

  • PIERRE LUSSIER
    Date inconnue
    Inconnue
    ÉLISABETH GUYON LEMOINE

Données sur les ancêtres Lussier

« Fontainebleau, ce fut mon berceau, ce sera mon tombeau ». Doris Lussier

Cette phrase que Doris se plaisait à répéter illustre bien son attachement à son village natal et à ses origines. Doris est né dans ce petit patelin dans la demeure de son grand-père Prosper Lussier. Il avait 4 ans lorsque son père Donat est décédé. Vers 8 ans, il ira à Lambton rejoindre sa mère Rose Picard qui se sera remariée. Il fréquentera l’école de cette paroisse. Durant les vacances, il reviendra toujours passer plusieurs semaines aux lieux chers de son enfance.

Il aura fait carrière comme universitaire, comme politicien et comme homme de théâtre. Son personnage, le Père Gédéon lui a permis de caricaturer les gens qu’il a côtoyés et aimés. Il sera professeur de sciences politiques et de philosophie à l’Université Laval de 1946 à 1954 et deviendra secrétaire du père Georges-Henri Lévesque. Entre 1954 et 1960, il se fera connaître comme comédien, ce qui le fera élire l’artiste de l’année en 1957. De plus, il signera plusieurs oeuvres littéraires.

Depuis octobre 1993, les cendres de Doris sont déposées au cimetière de Fontainebleau, près de celles de son grand-père Prosper, celles de son fils Jean décédé en 1979 et de celles d’Alice son épouse. Sur sa pierre tombale, on peut lire : « Je suis allé voir si mon âme est immortelle ».

Le premier ancêtre Jacques Lussier venu de la paroisse St-Eustache de Paris était le fils de Jacques et Marguerite Darmine. D’après les données de Drouin, il est le seul ancêtre portant ce nom qui se serait établi en Nouvelle-France. Il s’est marié à Charlotte De La Marche en 1669, puis à Catherine Clérice dont il aura 4 fils avec lesquels il s’assurera une importante descendance. Ce sont Christophe marié à Catherine Gaultier de qui Doris est l’un des descendants, Jacques marié à Marie Sénécal, Jean-Baptiste marié à Françoise Foisy et Pierre marié à Marguerite Viau.

Il est intéressant de voir le cheminement des ancêtres de Doris. Jacques, premier arrivant, s’est établi à Québec. Puis, les deux générations suivantes ont pris épouses en Montérégie à Varennes et Verchères. Ensuite, les quatre autres générations se sont établies dans la région de St-Hyacinthe. Finalement vers 1850, Antoine, l’arrière-grand-père de Doris et des cousins, Joseph Cyrille, Jean-Baptiste et Adolphe sont venus implanter le nom Lussier dans le Canton de Weedon.

Le nom de famille Lussier est le 142e patronyme le plus utilisé au Québec en 2006 d’après l’Institut des Statistiques de la Province.

Recherches : Société d’Histoire de Weedon.
Sources : Institut Drouin et Société d’Histoire de Weedon